base

Quoi qu’on pense de la théorie selon laquelle les goûts musicaux ne changent pas beaucoup après la trentaine, moi qui a déjà dépassé ce stade de quelques années et je n’en vois toujours pas de fin. Cependant, il existe quand même une sélection d’albums qui ont marqué mon goût musical et que je peux encore très bien écouter :

  • Tom Waits
    Swordfishtrombones

    1985

    Depuis que j’ai 16 ans, ce disque me fascine par son côté brut et, d’une certaine manière, il est la pierre fondamentale de mes goûts musicaux.

  • Lou Reed
    Berlin

    1973

    Thématiquement ancré dans les années 70, musicalement plus dans les années 20.

  • Lou Reed ◆ John Cale
    Songs For Drella

    1990

    Une réminiscence à la mémoire d’Andy Warhol, qui a fait venir les deux musiciens dans sa „Factory“ et les y a soutenus avec leur groupe „Velvet Underground“.

  • John Cale
    Fragments Of A Rainy Season

    1992

    Cet enregistrement en direct dégage des nombreuses chansons de John Cale de leur cadre art-rock parfois trop artificielle et leur permet de devenir des diamants bruts.

  • Einstürzende Neubauten
    1/2 Mensch

    1985, Zickzack Records

    La puissance des textes de Monsieur Bargeld et l’amour pour la recherche sonore du reste du groupe est ici encore très attaché au punk.

  • Nick Cave
    The Mercy Seat

    Fortement impressionné par „Les Ailes de Désir“ de Wim Wenders, je suis devenu fan de la musique de Nick Cave.

  • PJ Harvey
    Rid of Me

    1993

    Un musicien que je suis inconditionnellement partout. C’est l’une de ses premières œuvres.

  • DAAU
    Tub Gurnard Goodness

    2004, Radical Duke Entertainment

    En fait, le groupe s’appelle „Die Anarchistische Abendunterhaltung!“.
    Ils sont belges et font souvent un mélange assez sauvage, souvent instrumental avec violoncelle, violon, clarinette et accordéon.

  • Michel Godard
    Le Chant du Serpent

    1989, La Lichère

    Le serpent est un instrument en cuivre très courbé au son ensorcelant. En combinaison avec des polyphonies féminines, c’est encore plus frappant.

  • Duke Ellington ◆ John Coltrane

    1963, Impulse!

    Duke Ellington: piano
    John Coltrane: saxophone

    Jimmy Garrison ou Aaron Bell: basse
    Elvin Jones ou Sam Woodyard: percussion

    Cela passe toujours … et encore.

  • John Coltrane
    Olé

    1961, Atlantic

    L’une des drogues d’initiation au jazz les plus efficaces - olé!

  • Pink Floyd
    Ummagumma

    1969

    „Careful with That Axe, Eugene“ – un beau titre de chanson et beaucoup d’autres choses à digérer sur ce double album.