couvertures

Si non seulement la musique mais aussi la couverture sont belles, ça rend le cœur du graphiste heureux.
Voici une choix (de plus en plus nombreux) de couvertures (cliquables) que j’estime beaucoup :

  • Charlie Haden
    Closeness
    1976, Horizon

    La couverture et le contenu sont au même niveau élevé.

  • Masabumi Kikuchi Trio
    Sunrise
    2012, ECM

    Réduction lumineux, à tous égards.

  • Ornette Coleman
    The Complete Science Fiction Sessions
    1972, CBS

    Cinq couchers de soleil et un arc-en-ciel !

  • Jan Garbarek Quartet
    Africa Pepperbird
    1971, ECM

    Parfois, il suffit un simple „oreiller“ …

  • Eleni Karaindrou
    Eternity And A Day
    1998, ECM

    Non seulement la musique, mais aussi le film est magnifique.

  • Slut
    Songs aus der Dreigroschenoper
    2006, Virgin

    Und der Haifisch, der hat Zähne …

  • PJ Harvey
    White Chalk
    2007, Island Records

  • Pink Floyd
    Obscured by Clouds
    1972

    tout bêtement : cette couverture montre un homme assis dans un arbre.


  • Thelonious Monk
    Underground
    1968, Columbia

    J’aurais juré que c’était une peinture. Mais il s’agit d’une photographie soigneusement composée, qui a toutefois moins à voir avec Monk qu’avec l’ambition du photographe.

  • Roof
    The Untraceable Cigar
    1996, Red Note

    Phil Minton ! voix, Luc Ex ! bass, Tom Cora !! violoncelle et Michael Vatcher ! percussion

  • Daniel Humair
    Surrounded 1964/87
    1991, Blue Flame Jazz

    Petite annonce : echange vinyle contre CD.

  • Jamie Saft Trio
    Trouble
    2006, tzadik

    What a mess in the back!


  • Bob Dylan
    Blonde on Blonde
    1966, Columbia

    *Le flou peut être très beau sur le plan esthétique. Cependant, l’histoire raconte que le jour de la séance du photo, il faisait si froid que le photographe et le modèle tremblaient tout le deux.

  • Bob Dylan
    Planet Waves
    1974, Asylum Records

    Son deuxième meilleur album (mon avis). Le dessin est de Dylan, qui a également un travail de peintre tout à fait passable.

  • Bob Dylan
    Nashville Skyline
    1969, Columbia

    :-)

  • Bob Dylan
    World Gone Wrong
    1993, Columbia

    Il y a très peu de couvertures de Dylan qui sont complètement raté … le disque d’ailleurs non plus.

  • Roberto Di Gioia, Dieter Ilg, Wolfgang Haffner
    Abracadabra
    2006, ACT

    Les plus grands tubes de Klaus Doldinger, avec lesquels on a grandi pour ainsi dire dans les années 80 en Allemagne.

  • Sonny Rollins
    Freedom Suite
    1958, Riverside

    Sonny Rollins : saxophon tenor
    Oscar Pettiford : bass
    Max Roach : percussion

    Des collages sont super.

  • Avishai Cohen
    Big Vicious
    2020, ECM

    L’une des plus grandes surprises de couverture chez ECM, ou les es images des musiciens sont rares et puis encore comme une peinture d’atmosphère - très chouette.

  • Faust
    C’est Com… Com… Compliqué
    2009

    Yo, that’s Krautrock! – Et oui, c’est compliqué …

  • Albert Mangesldorff Quintet
    Folk Moon & Flower Dream
    1967, CBS

    Oui, j’aime des fleurs.

  • Martha Argerich,
    Mikhail Pletnev
    Prokofiev –
    Cinderella-Suite
    Ravel – Ma Mère L’Oye

    2004, Deutsche Grammophon

    Un pianiste d’exception très sympathique. Et Prokofiev passe toujours…

  • Bennie Maupin
    The Jewel in the Lotus
    1974, ECM

    Aquarel ET collage :-)))

  • Dine Doneff
    Rousilvo
    2017, neRED

  • Teho Teardo & Blixa Bargeld
    Still Smiling
    2013, Spècula

    Dadaiste avec le Balanescu Quartett.

  • Charles Mingus
    Mingus Ah Um
    1959, Columbia

    La couverture est signée par un certain S. Neil Fujita.

  • The Dave Brubeck Quartet
    Time Out
    1959, Columbia

    La couverture est également signée par un certain S. Neil Fujita.

  • Georg Friedrich Händel
    Brockes-Passion
    Arcangelo,
    Dir.: Jonathan Cohen
    2021, Alpha

  • The Who
    Face Dances
    1981, Polydor

    Chaque membre du groupe est représenté quatre fois par des peintres britanniques différents. Cela fait un total de 16 artistes, dont David Hockney est probablement le plus connu.

  • Mike Westbrook’s
    Metropolis
    1971, RCA

    Tout simplement beau.

  • Lalo Schifrin
    The Dissection and reconstruction of music from the past as performed by the inmates of Lalo Schifrin’s demented ensemble as a tribute to the memory of the Marquis de Sade
    1966, Verve

    Jazz baroque très swinguant, plutôt joyeuse, contrairement à la couverture. (ça vaut la peine de se renseigner un peu plus sur Lalo Schifrin.).

  • Marc Johnson
    Overpass
    2021, ECM

  • Maria Kannegaard Trio
    Sand I En Vik
    2020, Jazzland

    Vive le flou.

  • Abdullah Ibrahim
    Solotude
    2021, Gearbox

    Magnifique solution typographique.

  • Jun Miyake
    Whispered Garden
    2022, Yellowbird

    Couverture formidable, pot-pourri formidable de musique.

  • Die Like A Dog Quartet
    Little Birds Have Fast Hearts No. 1
    1998, FMP

    Cover-Art: Peter Brötzmann

  • Caspar Brötzmann Massaker
    Home
    1995, (Rough Trade/Southern Lord)

    Cover-Art: Caspar Brötzmann

  • Svein Finnerud Trio
    Plastic Sun
    1970, Odin

    Un soleil en papier, pas en plastique :-)

  • Collectif9
    Vagues et Ombres

    2022, alpha

    entre autre avec „La Mer“ de Claude Debussy.

  • Oscar Peterson Trio
    Great Connection

    1971, MPS

    Du dessin est toujours aussi une solution.

  • Nitai Hershkovits
    Lemon the Moon

    2019, enja

    Bonne couverture, bonne musique !